Renseignements importants sur ENBREL

Lisez attentivement ces instructions avant de commencer à prendre ENBREL (étanercept). Les renseignements figurant dans ce site ne visent pas à remplacer les entretiens que vous devrez avoir avec votre médecin avant de commencer à prendre le médicament, ainsi que lors des visites de suivi. Si ce site contient des informations que vous ne comprenez pas ou si vous désirez en savoir plus sur le médicament, adressez-vous à votre médecin ou à un autre prestataire de soins. Vous pouvez également appeler notre service d'information gratuit, le programme Enliven en composant le 1.877.9ENBREL (1.877.936.2735). Gardez ces renseignements en lieu sûr, de manière à pouvoir les consulter à nouveau en cas de besoin.

Quels renseignements importants dois-je connaître au sujet d'ENBREL?

Tous les médicaments entraînent des effets secondaires. Lors des études où on a comparé ENBREL à un placebo (produit inactif), les effets secondaires le plus souvent observés chez les patients traités par ENBREL ont été les suivants :

  • des réactions au point d’injection. Ces réactions étaient généralement légères et ont pris la forme d’une rougeur, d’une enflure, de démangeaisons ou de bleus. Elles disparaissent habituellement dans les 3 à 5 jours. Si l’endroit où le médicament a été injecté est douloureux, rouge ou enflé et si ces symptômes ne disparaissent pas ou s’aggravent, consultez votre médecin;
  • des infections des voies respiratoires supérieures (sinusite);
  • des maux de tête.

Ces effets secondaires peuvent être graves lorsque les médicaments affaiblissent le système immunitaire, comme le fait ENBREL. Les effets secondaires graves possibles comprennent :

Mises en garde et précautions importantes

  • Infections graves. Des cas d'infections graves, comme la tuberculose ou des infections d'origine bactérienne, virale ou fongique, se propageant dans tout l'organisme, ont été signalés chez des patients traités par ENBREL ou par d'autres antagonistes du TNF, et certains n'y ont pas survécu. Dans de très rares cas, une réactivation du virus de l'hépatite B a été observée chez des patients ayant déjà contracté ce virus. Si vous avez tendance à contracter des infections facilement ou croyez être atteint d'une infection pendant votre traitement par ENBREL, signalez-le immédiatement à votre médecin.
  • Cancers. On a observé des cas, parfois d'issue fatale, de cancers inhabituels chez les enfants et les adolescents qui avaient amorcé un traitement par un antagoniste du TNF, y compris ENBREL, à un âge inférieur à 18 ans.
  • Maladies du système nerveux central. De rares cas de troubles du système nerveux ont été observés chez des personnes qui prenaient ENBREL ou un autre antagoniste du TNF, comme la sclérose en plaques, les crises épileptiques et l’inflammation des nerfs oculaires. Les signes en sont les suivants : engourdissement ou fourmillements dans tout le corps, altération de la vue, faiblesse dans les bras ou les jambes, et étourdissements.
  • Troubles sanguins. Chez certains patients, l’organisme ne parvient plus à fabriquer suffisamment de globules sanguins pour combattre les infections ou pour arrêter les saignements. Cela peut entraîner la mort. Si vous contractez une fièvre qui ne disparaît pas ou si vous saignez ou présentez très facilement des ecchymoses, ou encore si vous avez le teint très pâle ou êtes pris d’une faiblesse, appelez immédiatement votre médecin. Il est possible que celui-ci décide d’interrompre votre traitement. Certaines personnes peuvent également présenter des symptômes semblables à ceux du lupus (éruption cutanée située sur le visage et sur les bras, qui empire au soleil), mais qui peuvent disparaître quand on cesse de prendre ENBREL.
  • Problèmes cardiaques. Si vous avez déjà été traité pour une insuffisance cardiaque, vous devez également le signaler à votre médecin. Si tel est le cas, votre médecin décidera peut-être de ne pas vous traiter par ENBREL ou d’exercer une surveillance plus étroite. Les symptômes peuvent comprendre l’essoufflement ou le gonflement des chevilles et des pieds.
  • Réactions allergiques. ENBREL a provoqué des réactions allergiques chez certains patients. Si vous présentez des éruptions cutanées graves, un œdème (gonflement) du visage, ou si vous avez de la difficulté à respirer pendant votre traitement par ENBREL, appelez immédiatement votre médecin.
  • Cancers. Les patients atteints d’une maladie inflammatoire, incluant la polyarthrite rhumatoïde, la spondylarthrite ankylosante ou le psoriasis, surtout ceux qui subissent de fortes poussées évolutives de ces maladies, risqueraient davantage d’être atteints de lymphomes (un type particulier de cancer). Les enfants et les adultes prenant des antagonistes du TNF, incluant ENBREL, sont exposés à un plus grand risque de lymphome ou d’autres cancers. On ignore toutefois si le traitement par ENBREL peut jouer un rôle dans l’apparition et l’évolution des cancers chez les adultes.
  • Troubles associés au foie (hépatite auto-immune). Les personnes traitées par des antagonistes du TNF, y compris ENBREL, peuvent présenter des troubles associés au foie. Ces troubles peuvent entraîner une insuffisance hépatique et la mort. Appelez immédiatement votre médecin si vous présentez l’un ou l’autre de ces symptômes : grande fatigue, jaunissement de la peau ou du blanc des yeux, manque d’appétit ou vomissements, douleurs sur le côté droit de votre estomac (abdomen). Ces symptômes peuvent survenir plusieurs mois après le début du traitement par ENBREL, ou même après l’arrêt du traitement.
  • Psoriasis. Chez certaines personnes traitées par ENBREL un psoriasis est apparu ou s’est aggravé. Contactez votre médecin si vous présentez des plaques cutanées rouges et squameuses ou des bosses pouvant être remplies de pus. Votre médecin.pourrait décider d’interrompre le traitement par ENBREL.
  • Infections graves. ENBREL peut affaiblir les défenses de votre système immunitaire contre les infections. L’utilisation d’ENBREL peut donc vous rendre plus vulnérable aux infections ou aggraver des infections existantes. Certaines personnes contractent des infections graves pendant le traitement par ENBREL, notamment des infections qui se propagent dans tout le corps, par exemple la tuberculose, la légionellose (habituellement une pneumonie bactérienne) et la listériose (qui provient habituellement d’aliments contaminés). D’autres infections causées par des virus, des champignons, des bactéries ou des parasites pourraient se produire. Ces infections ont parfois causé des décès.

Avant de commencer à prendre ENBREL, vous devez dire à votre médecin si :

  • Vous avez une infection. Cela pourrait augmenter le risque d’effets indésirables graves liés à ENBREL.
  • Vous présentez des symptômes d’infection tels que : fièvre, sueurs ou frissons, toux ou symptômes semblables à ceux de la grippe, essoufflement, sang dans vos sécrétions, perte de poids, douleurs musculaires, zones rouges, chaudes ou douloureuses sur votre peau, plaies sur votre corps, diarrhée ou douleurs à l’estomac, sensation de brûlure lorsque vous urinez ou besoin d’uriner plus souvent que d’habitude et grande fatigue.
  • Vous avez des antécédents d’infection récidivante ou d’une autre affection, comme le diabète, le VIH ou une déficience du système immunitaire, qui pourrait faire augmenter le risque que vous contractiez une infection.
  • Vous avez la tuberculose (TB), ou avez été en contact étroit avec une personne qui a ou qui a eu cette maladie. On devra vérifier si vous êtes atteint de la TB. Votre médecin doit vous faire subir un test de dépistage de la TB avant la mise en route du traitement par ENBREL.
  • Vous êtes né, avez vécu ou avez voyagé dans un pays où il y a un risque de contracter la TB. Consultez votre médecin si vous avez des inquiétudes à ce sujet. Vous résidez ou avez résidé ou voyagé dans une région où le risque de contracter certains types d’infections fongiques (histoplasmose, coccidioïdomycose, blastomycose) est plus élevé. Ces infections pourraient survenir ou s’aggraver avec la prise d’ENBREL. Si vous ne savez pas si vous avez résidé dans une région où de telles infections sont courantes, demandez à votre médecin.
  • Vous avez ou avez eu l’hépatite B.
  • Vous ressentez ou avez resssenti un engourdissement ou des fourmillements persistants et une faiblesse musculaire ou présentez une maladie comme la sclérose en plaques, le syndrome de Guillain et Barré ou des symptômes évocateurs de ce syndrome qui cause une inflammation du système nerveux, soit dans le cerveau et la colonne vertébrale ou les nerfs qui se rendent dans les mains et les pieds.
  • Vous avez fait l’objet d’un diagnostic récent d’insuffisance cardiaque congestive ou suivez un traitement pour cette affection.
  • Vous allez subir une intervention chirurgicale majeure.
  • Vous avez reçu récemment ou allez recevoir un vaccin. La vaccination doit être mise à jour avant d’entreprendre un traitement par ENBREL. Les patients recevant ENBREL ne doivent pas se faire administrer de vaccins vivants.
  • Vous prenez un médicament appelé KineretMD (anakinra) ou OrenciaMD (abatacept) ou du cyclophosphamide (pour en savoir plus, consultez le feuillet de Renseignements destinés aux patients de l’emballage d’ENBREL).
  • Vous avez été en contact avec une personne atteinte du virus zona-varicelle (varicelle, zona).

Sachez quels médicaments vous prenez. Conservez une liste de vos médicaments et montrez-la à votre médecin ou à votre pharmacien chaque fois que vous vous en faites prescrire un nouveau.

Votre médecin doit vous suivre étroitement en vue d’évaluer les signes et symptômes de la TB durant le traitement par ENBREL, même si vous avez obtenu un résultat négatif à l’épreuve de dépistage de la TB. Si vous présentez un symptôme de TB (toux sèche persistante, perte de poids, fièvre, sueurs nocturnes), appelez votre médecin.

Si ces renseignements suscitent des inquiétudes ou des questions, consultez votre médecin.

Pour obtenir des renseignements complets, veuillez consulter la section « Renseignements pour le consommateur » de la monographie d’ENBREL.

«Vous devez vous documenter le plus possible car il s'agit de votre corps et de votre maladie.»

—Patient atteinde de polyarthrite rhumatoïd prenant ENBREL

Des questions sur le traitement par ENBREL?

Grâce au programme Enliven, vous pouves joindre sans frais du personnel infermier, la semaine, de 8 h à 20 h, HNE.

Composez le 1.877.9ENBREL
(1.877.936.2735)